Accueil Midi cru
L'équipe AchatsCentreville.com L'équipe AchatsCentreville.com

Publié le 20 avril 2016 dans Commerçants

Midi cru

cru11_1.jpg

J’ai tenté à deux reprises de me convertir au végétarisme. Force est d’admettre que ma volonté n’était pas tout à fait de la partie puisque la viande fait toujours partie de mon régime alimentaire. J’ai réduit, de beaucoup, mais je consomme toujours de la protéine animale. Les nombreux documentaires portant sur les dessous de l’industrie ne sont toujours pas venus à bout de la bête carnivore en moi.

 

Je lève mon chapeau bien haut à tous les crudivores, végétariens et végétaliens, sans gluten de cette planète. J’admire votre discipline et ne serais pas surprise d’être du nombre un de ces jours. Pas aujourd’hui.

 

Rien n’empêche que j’aime manger vegan. Je m’arrête chez Aux Vivres pour un « Buddha Bowl » à toutes mes visites à Montréal, je suis convertie au lait d’amandes, amoureuse du fromage de noix, je fabrique mon propre Kombucha et on trouve parfois des graines en pleine germination dans mes armoires (par choix, pas parce que je ne fais pas le ménage!).

 

À la recherche d’un endroit pour casser la croûte avec mon cher papa ce midi (on appelle ça nos dîners « Pierre Flynn » pour père/fille… on trouve ça ben drôle), je lui ai proposé le Crudessence nouvellement ouvert sur Saint-Jo.

 

Nous sommes arrivés au resto vers 13h et avons choisi une petite table pour deux dans l’espace verdoyant et lumineux. Mon père a commandé une entrée de fromages de noix variés, un jus Glow et un Ôm Burger. J’ai opté pour un jus Hippocrate et le menu midi qui incluait une soupe, un bol au choix et un macaron au thé vert.

 

L’assiette de fromages débordait de fruits frais et séchés, de miel et de galettes de légumes. Ma soupe Dahl, quant à elle, était savoureuse, juste assez relevée et copieuse. Mon père qui s’apprête à participer à une étude pour mesurer l’effet de la consommation de produits laitiers sur le système cardio-vasculaire semblait heureux de trouver une alternative goûteuse aux fromages traditionnels.

 

Pour ceux d’entre vous qui ont le midi pressé, soyez assurés que le service et la préparation des mets sont rapides. À peine l’entrée terminée qu’on nous apportait les plats principaux.

 

Fan de cuisine japonaise, j’ai été conquise par mon bol Samouraï composé de nouilles de fèves noires, de kale macéré, d’aramé, de shiitake, de pousses de pois verts et de graines de sarrasin. Mon père quant à lui a été un peu surpris par son hamburger pas de pain, pas de viande, garni de pousses, de bacon d’aubergine, de tomates fraîches, d’oignons rouges, d’une galette de légumes et de ketchup-maison.

 

On a fait moitié-moitié, au bonheur de tout le monde!

 

Repas Crudessence

Smoothie Crudessence

Soupe Crudessence

 

Les portions sont généreuses, le service courtois, le menu varié, intriguant et emballant. L’ambiance est lumineuse et relax. J’y retournerai certainement, probablement pas aussi souvent que je ne le voudrais, en raison des prix un brin élevés.

 

Ne buvant pas de café, le comptoir sera assurément une option pour ma prochaine rencontre client autour d’un smoothie, qu’on a presque envie de collectionner tellement ils sont beaux et appétissants. 

Crudessence
837 Saint-Joseph Est
581-741-1951

 

 

Catherine Carré-Fournier
La Commune Web
Pour Achats Centre-ville